LIANCOURT

Liancourt

L'église Saint-Martin (du XIIe au XVIe siècle), place du chanoine Snejdareck : elle présente sous un vaste toit de tuile une nef de la fin de la période romane et ses collatéraux. Il y avait autrefois trois toitures différentes. Le clocher, aux baies lancéolées, et la façade ont été modifiés à partir de 1578, lors de l'édification du chœur, du transept et des chapelles avec leurs caveaux (XVIe siècle). Elle est placée sous le vocable de saint Martin. Sa façade offre une représentation du saint patron, une plaque de métal sculptée où on le voit couper son manteau, sa cape, en deux à l’aide de son épée. Roger du Plessis et Jeanne de Schomberg sont inhumés dans le caveau de la chapelle de face, sans monument ni inscription[31]. L'église possède cinq objets classés : la dalle funéraire d'Hélie Monnet et Catherine Bazar[32], la dalle funéraire de Jacques de Langle et Marie de Auger [33], la dalle funéraire à effigie gravée de Mathurin Serault[34] et les fonts baptismaux[35], tous classés en 1912 et le monument funéraire de Charles du Plessis et d'Antoinette de Pons composé de leur statue de marbre (classé depuis 1886)[

Église Saint Martin de Liancourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.