C'ETAIT HIER

Index de l'article

 

REVENIR A LA SOURCE...

Quand Jésus part quarante jours au désert a 30 ans, avant même de révéler le chemin qui conduit l’homme a la rencontre de Dieu, il sait qu’on ne parvient au bonheur qu’en aiguisant sa soif et sa faim...

Faim et soif de l'absolu, faim et soif d’un élan nouveau à donner à sa vie, faim et soif de vérité.

Pour se faire, il a besoin de prendre du recul. L'homme du XX1e siècle est tellement ”gavé" de tout, qu'il risque d'en être étouffé, le cœur plus encombré qu’une autoroute au premier jour de vacances.

S'arrêter pour réfléchir, s’arrêter pour "simplifier" sa vie, atteindre a l’essentiel : tel est le sens que nous donnons aux quarante jours du carême.

Mais il faut se mettre en route et le faire avec d'autres.

Quand un chrétien reçoit les Cendres, il prend Ia décision de "se recueillir”, de faire le point pour mieux s’ouvrir, mieux se Livrer a I ’amour que Dieu porte a tout homme, quelles que soient ses pauvretés, ses blessures et les cicatrices dont il est marqué. Chacun de nous est capable de déceler ses démons : intolérance, sectarisme, racisme, injustice, outrance, égoïsme, etc.

Si nous souhaitons retourner a Ia source de notre baptême... et à ses exigences, si pour ce carême nous désirons nous refaire une santé avec Dieu et avec les autres par Ia Réconciliation, ne manquons pas I ’occasion qui se présente. Alors, avec Ia joie de vivre autrement, nous pourrons retrouver Ia soif et la faim de bâtir dans |'Amour et le Partage.

Ce sont les objectifs que nous nous fixerons durant ce Carême : Accueil, Tolérance et Partage.

PAQUES MARQUERA NOTRE REHOUVEAU...

Article paru dans « Vivre ensemble » de mars 2001, écris par notre regretté Raymond Louchart